Une maison avec piscine, c’est le rêve de tout le monde, mais assurez-vous que votre piscine est conforme aux normes de sécurité françaises ou vous pourriez vous exposer à une lourde amende.

Pourquoi y a-t-il des règles de sécurité pour les piscines privées ?

Des règles et réglementations pour les piscines creusées ont été introduites en France afin d’empêcher les personnes (en particulier les enfants) de se noyer dans les piscines privées. Ces règles s’appliquent que la piscine soit réservée à l’usage privé de votre famille ou à l’usage collectif, par exemple pour les clients payants.

S’appliquent-elles à toutes les piscines ?

Le règlement s’applique aux piscines creusées ou creusées, aux spas et aux spas, mais non aux piscines hors terre, aux piscines intérieures ou aux étangs. Une amende de 45 000 € est infligée aux propriétaires qui ne respectent pas les règles de sécurité.

Quels sont les règlements ?

Toutes les piscines couvertes par le règlement doivent être équipées d’un dispositif de sécurité conforme aux normes AFNOR prévues par le règlement. Il existe quatre types de systèmes de sécurité approuvés : les barrières de sécurité, les alarmes de piscine, les couvertures de piscine ou un abri de piscine. La plupart des gens se fient à une combinaison d’alarmes et de clôtures, mais votre magasin de bricolage, votre jardinerie ou votre spécialiste en piscine sera en mesure de vous conseiller sur le meilleur système pour votre piscine.

1. Barrières de sécurité (une barrière de protection)

Ceci est recommandé par le CSC car il s’agit d’une barrière physique autour de la piscine et empêche les enfants d’y accéder sans surveillance. Contrairement aux autres méthodes, il n’a pas besoin d’être allumé, mais il est toujours là. La barrière peut être amovible ou permanente mais doit être conforme à la norme NF P 90-306. La barrière doit avoir une hauteur minimale de 1,1 m et être munie d’une barrière à fermeture et verrouillage automatiques que les enfants de moins de 5 ans ne peuvent ouvrir.

2. Alarmes de piscine

Il peut s’agir d’un détecteur d’immersion (déclenché par une personne entrant dans l’eau) ou d’une alarme périmétrique (déclenchée par une personne s’approchant de la piscine) qui doit être conforme à la norme NF P 90-307. Ils sont plus discrets que les clôtures, mais comptent sur la présence de quelqu’un pour déclencher l’alarme et réagir si elle se déclenche. Il est donc recommandé d’utiliser une alarme en plus d’une clôture.

3. Couvertures de piscine (une couverture de sécurité)

Couvrir la piscine lorsqu’elle n’est pas utilisée est un moyen efficace de prévenir les chutes et les noyades, mais encore une fois, cela dépend de la présence de quelqu’un pour mettre la couverture. Le couvercle doit être conforme à la norme NP F 90-308 et si le couvercle n’est pas utilisé en été, un autre dispositif de sécurité doit être installé.

4. Abri de piscine

Un abri de piscine est fondamentalement une couverture coulissante qui se dresse au-dessus de la piscine, la transformant efficacement en piscine intérieure. C’est l’option la plus chère et peut bloquer votre vue, mais elle peut aussi vous permettre d’utiliser votre piscine pendant l’hiver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *